« Les gens n'ont plus de culture »
 
Gérard Depar­dieu :
« Les Français sont tristes comme la mort »






 A l'occa­sion de la sortie de son livre inti­tulé Monstre, Gérard Depar­dieu s'est confié dans les colonnes du Figaro. Il a notam­ment critiqué les Français. 
 

Tour à tour quali­fié de « monstre sacré » du cinéma ou de « monstre » tout court, Gérard Depar­dieu se réap­pro­prie ce terme ambigu, qui lui a collé à la peau tout au long de sa carrière. Ainsi, il revient avec un nouveau livre très person­nel inti­tulé Monstre dont la sortie dans les librai­ries est prévue le 26 octobre. Pour l’oc­ca­sion, le géant du cinéma a accordé une inter­view au Figaro. Alors qu’il était ques­tionné sur son ouvrage, l’ac­teur a préféré parler d’autre chose.

En effet, au cours de l’en­tre­tien il s’est lancé dans une véri­table critique contre les Français et leur niveau cultu­rel : « Il n'existe plus que des gens normaux, puisqu'il n'y a plus de culture. Les gens n'ont plus de culture et il n'y a plus d'iden­tité cultu­relle. Quand des indi­vi­dus ont de la culture, on les rabaisse?! », a pour­suivi l'acteur, avant de tacler violem­ment l'anima­teur star de C8, Cyril Hanouna. : « La culture, aujourd'hui, c'est Hanouna?! », pour­suit l’ac­teur qui estime que « la vraie litté­ra­ture, comme celle de Peter Handke, est très rare ».

Très remonté, l’ac­teur a pour­suivi ses confi­dences : «  La France est un très beau pays, mais où les gens sont perdus. Quand je suis en France, je reste ici, chez moi, avec mes livres : je ne veux pas sortir voir le désastre », lâche Gérard Depar­dieu esti­mant que « la seule chance qu'on ait, c'est les migrants : c'est-à-dire le monde de demain, quand les gens se seront inté­grés ».



 
" Il fait le vide "
 
Gérard Depar­dieu met en vente toutes ses proprié­tés pari­siennes





 L'acteur Gérard Depar­dieu aurait mis en vente son hôtel parti­cu­lier de Paris, après avoir déjà cédé sa pois­son­ne­rie et son épice­rie japo­naise.
 

S’il avait fait appel à lui, Stephane Plaza , l’agent immo­bi­lier le plus connu de France, aurait eu pas mal de travail. Car à en croire un repor­tage publié dans le numéro de juillet-août du maga­zine Soixante-Quinze,  Gérard Depar­dieu souhai­te­rait se déles­ter de plusieurs de ses proprié­tés pari­siennes. L’ac­teur aurait derniè­re­ment mis en vente son hôtel parti­cu­lier dans le VIème arron­dis­se­ment, l’hô­tel de Cham­bon, construit au XIXe siècle et inscrit aux Monu­ments histo­riques et qui « compte des milliers de mètres carrés ». Valeur du bien?? 50 millions d’eu­ros.

Celui qui n’avait pas hésité
à clasher Guillaume Canet il y a quelques années, ne souhai­te­rait pour autant pas quit­ter Paris malgré son exil en Belgique, où il avait d'ailleurs ouvert un bar à vin . Son entou­rage est formel : l’ac­teur reste atta­ché à cette ville qui l’a fait passer d’in­connu à star. Ce dernier souhaite aussi rester proche de son fils, Jean, 11 ans, qu'il a eu avec Clémen­tine Igou et qui vit à Paris.

Pour autant, le comé­dien a déjà vendu plusieurs de ses biens dans la capi­tale : sa pois­son­ne­rie du VIème arron­dis­se­ment, le Moby Dick, mais aussi son épice­rie japo­naise située dans la même rue. Le maga­zine précise égale­ment que son restau­rant gastro­no­mique installé dans le IIème arron­dis­se­ment, la Fontaine Gaillon, pour­rait lui aussi avoir un nouveau proprié­taire dans les mois à venir.

 

 

 

 Les%20clips%20vid%C3%A9os
     

              
    Urlagogo - Cinéma    Annuaire web      
                 
    
Les%20r%C3%A8gles%20de%20diffusionConditions%20d'utilisationMentions%20l%C3%A9galesLe%20blog%20des%20artistes