« Il l'a mena­cée de la détruire profes­sion­nel­le­ment »
 
Harvey Wein­stein : Marlène Jobert révèle que sa fille Eva Green a elle aussi été victime du produc­teur


 



 Nouveau témoi­gnage acca­blant contre Harvey Wein­stein. Marlène Jobert, la mère de l'actrice Eva Green, a raconté sur Europe 1 que sa fille avait été victime des agis­se­ments du produc­teur améri­cain.
 

Le calme ne va pas reve­nir de si tôt sur les collines d'Holly­wood. Depuis plusieurs jours, le monde du cinéma améri­cain est secoué par un grand scan­dale. Plusieurs actrices dénoncent les pratiques douteuses de l'un des plus grands produc­teurs, Harvey Wein­stein. Le co-fonda­teur de la société Mira­max aurait profité de son statut sur certaines comé­diennes pour leur faire du chan­tage et obte­nir des faveurs sexuelles. Un secret de poli­chi­nelle qui a fina­le­ment éclaté au grand jour des années plus tard…

Il a suffi d'un premier témoi­gnage pour que la parole se libère et depuis, la liste des victimes ne cesse de s'allon­ger. Rose McGo­­wan, Ashley Judd, Ange­­lina Jolie, Rosana Arquette, Gwyneth Paltrow, Cara Dele­vingne, Emma de Caunes, Judith Godrèche, Florence Darel, Léa Seydoux… Elles ont toutes dévoilé les agis­se­ments du célèbre produc­teur dans la presse. Et hier soir, un nouveau témoi­gnage acca­blant est venu s'ajou­ter à cette liste déjà trop longue.

Ce n'est pas une actrice qui a pris la parole, mais une maman écoeu­rée par toute cette affaire. Sur Europe 1, Marlène Jobert a révélé que sa fille Eva Green avait elle aussi été victime des assauts de « cet horrible bonhomme ». « Il a opéré exac­te­ment de la même manière, comme avec toutes les autres. », explique-t-elle à la radio. Il y a envi­ron 7 ans, la James Bond Girl a rencon­tré Harvey Wein­stein dans le cadre d'un rendez-vous profes­sion­nel, il avait « un scéna­rio à lui remettre avec un beau rôle à clef ». « Comme son bureau était aussi dans sa suite à l'hôtel, elle l'a suivi et il s'est passé exac­te­ment pareil qu'avec les autres. », raconte-t-elle, « elle est arri­vée à s'échap­per mais il l'a mena­cée de la détruire profes­sion­nel­le­ment ».


Quand elle a appris cette effroyable histoire, l'actrice de Mascu­lin fémi­nin a voulu immé­dia­te­ment dénon­cer les agis­se­ments du produc­teur mais sa fille l'en a empê­ché. « Tu ne peux pas savoir le mal qu'il est capable de faire », avait-elle dit à sa mère à l'époque. Aujourd'hui, Eva Green ne souhaite toujours pas s'expri­mer sur cette affaire, mais Marlène Jobert a décidé cette fois-ci de sortir du silence pour elle, « il faut abso­lu­ment que cet odieux person­nage soit pour­suivi », a-t-elle conclu.
 

« On le surnom­mait le porc »
 
Harvey Wein­stein : ses soirées partouze et cocaïne à Cannes révé­lées.





 AHarvey Wein­stein a aussi fait des siennes sur la Croi­sette. Ses soirées « partouze et cocaïne » lors des Festi­vals de Cannes viennent d’être détaillées dans la presse.u centre du scan­dale sexuel qui remue le tout Holly­wood, 
 

Le scan­dale Harvey Wein­stein ne cesse d'écla­bous­ser les collines d'Holly­wood. Chaque jour, actrices, mannequins et autres colla­bo­ra­trices du magnat cinéma prennent la parole pour dénon­cer ce qui semblait être un secret de poli­chi­nelle à Los Angeles. Tout est parti d’une enquête du New York Times au cours de laquelle l’ac­trice Ashley Judd racon­tait qu’il y a vingt ans, alors invi­tée par Harvey Wein­stein pour un petit-déjeu­ner de travail, elle avait fini dans sa chambre d’hô­tel face au produc­teur en peignoir. Il lui avait alors demandé s’il pouvait la masser ou si elle pouvait le regar­der prendre une douche. Toujours selon le quoti­dien, Harvey Wein­stein ache­tait le silence de ses victimes. Il aurait versé 100 000 dollars à l’ac­trice Rose McGo­wan (Scream, saga produite par… Mira­max) en 1997 pour éviter des pour­suites. Depuis d’autres actrices sont sorties du silence : Ange­lina Jolie, Emma de Caunes ou encore Léa Seydoux ce matin dans le Guar­dian…

En
une du Pari­sien ce matin, cette sombre affaire y est enri­chie de témoi­gnages français dont celui de Florence Darel qui fait froid dans le dos. Présent à Cannes lors de l’in­con­tour­nable festi­val du film, Harvey Wein­stein était bien connu sur la Croi­sette. Mais pas que pour ses films?! « À Cannes, Wein­stein est connu pour deux choses : les hôtels et les loueurs de yachts, témoigne un profes­sion­nel du cinéma. Chaque année, il y orga­nise des fêtes avec partouzes et cocaïne. » Sur la croi­sette, Harvey Wein­stein avait un sémillant surnom, ajoute le témoin anonyme : « The pig [le porc, ndlr]. Si les chambres d’hô­tels pouvaient parler… »

 


 
                                     

Les%20clips%20vid%C3%A9os


     
   
  

Urlagogo - Cinéma    Annuaire web 
 
Les%20r%C3%A8gles%20de%20diffusionConditions%20d'utilisationMentions%20l%C3%A9galesLe%20blog%20des%20artistes