Le produc­teur Harvey Wein­stein viré de sa propre compa­gnie après le scan­dale sexuel


 




 Personne n'est intou­chable à Holly­wood… La preuve avec Harvey Wein­stein. Le célèbre produc­teur a été mis à la porte de la Wein­stein Company, après de graves accu­sa­tions concer­nant de multiples agres­sions sexuelles.
 

Avec son frère, Robert, Harvey Wein­stein avait fondé en 1979 Mira­max Films, avant de repar­tir à zéro en 2005 avec la Wein­stein Company. Il vient d'en être licen­cié, suite aux accu­sa­tions à carac­tère sexuelle révé­lées par le New York Times. À 65 ans, l'homme derrière certains des plus grands succès du cinéma améri­cain n'était pas intou­chable.TMZ rapporte que le conseil d'admi­nis­tra­tion de sa société a décidé de l'exclure.

Dans un commu­niqué, la Wein­stein Company explique : « À la lumière de nouvelles infor­ma­tions concer­nant la mauvaise conduite d'Harvey Wein­stein qui ont émergé ces derniers jours, les direc­teurs de la Wein­stein Company ont déter­miné, et ont informé Harvey Wein­stein, que son contrat à la Wein­stein Company était terminé, avec une date d'effet immé­diate ».

Le géant d'Holly­wood qui avait importé aux États-Unis les derniers succès du cinéma français comme Le Fabu­leux Destin d'Amélie Poulain, The Artist ou encore Intou­chables a donc perdu son emploi après de graves accu­sa­tions d'harcè­le­ment sexuel. De nombreuses actrices, mannequins et assis­tantes auraient été agres­sées par Harvey Wein­stein, qui ache­tait ensuite leur silence avec beau­coup d'argent.

Dans un commu­niqué publié juste après ces scabreuses révé­la­tions, Harvey Wein­stein tentait de faire son mea culpa et expliquait : « Je réalise que la façon dont je me suis comporté avec des collègues par le passé a causé beau­­coup de douleur. Mon chemin sera main­­te­­nant d’ap­­prendre à me connaître et maîtri­­ser mes démons ». Harvey Wein­stein ajou­tait qu'il comp­tait « prendre un congé » pour s'occu­per « de ce problème en prio­rité ». Il n'aura pas besoin de le faire

 

« De vieux hommes puis­sants m’ont tripoté les fesses »
 
Scan­dale à Holly­wood, James Van Der Beek révèle avoir lui aussi été sexuel­le­ment abusé






 Nouveau témoi­gnage sur les scan­dales sexuels qui remuent les collines d’Hol­ly­wood. Sur Twit­ter, l’ac­teur James Van Der Beek révèle avoir lui aussi subi des attou­che­ments et des conver­sa­tions salaces d’hommes plus âgés et puis­sants à ses débuts. 
 

Chaque jour apporte son lot de révé­la­tions dans le scan­dale qui secoue les collines d’Hol­ly­wood. Au centre de cette affreuse affaire : le surpuis­sant produc­teur Harvey Wein­stein. Pendant des décen­nies, ce nabab du Septième art a profité de sa posi­tion profes­sion­nelle pour assou­vir son inépui­sable soif sexuelle. Préda­teur sans gêne, l’homme ne s’in­ter­di­sait rien, propo­sant la botte à des actrices, mannequins et autres colla­bo­ra­trices, et qu’im­porte si elles étaient consen­tantes où non.

Tout est parti d’une enquête publiée par le New York Times dans laquelle l’ac­trice Ashley Judd racon­tait qu’il y a vingt ans, alors qu’elle était invi­­tée par Harvey Wein­­stein pour un petit-déjeu­­ner de travail, il l’avait fait monter dans sa chambre d’hô­­tel et reçue en peignoir. Il lui avait alors demandé s’il pouvait la masser ou si elle pouvait le regar­­der prendre une douche. Toujours selon le New York Times, Harvey Wein­­stein ache­tait le silence de ses victimes. Il aurait versé 100 000 dollars à l’ac­­trice Rose McGo­­wan (Scream, saga produite par… Mira­­max) en 1997 pour éviter des pour­­suites. Depuis d’autres actrices sont sorties du silence : Ange­lina Jolie, Emma de Caunes et encore Léa Seydoux hier dans le Guar­dian...

Sur Twit­ter, il y a quelques heures de cela, l’ac­teur James Van Der Beek a condamné Harvey Wein­stein « Ce qu’il a fait est crimi­nel, a déclaré la star de Dawson. J’ap­plau­dis quiconque prend la parole. » Ce qu’il finit par faire quelques minutes plus tard en révé­lant avoir – lui aussi – subi des assauts sexuels à ses débuts.

« Moi aussi, de vieux hommes puis­sants m’ont tripoté les fesses et m’ont fait de lourdes allu­sions sexuelles quand j’étais plus jeune, a déclaré l’ac­teur […] Je sais ce que c’est d’avoir honte, d’être impuis­sant dans cette situa­tion. Il y a certains pouvoirs qui semblent impos­sibles à surmon­ter. » Impos­si­bles… Jusqu’à aujourd’­hui?!


 

 Les%20clips%20vid%C3%A9os
     

              
    Urlagogo - Cinéma    Annuaire web      
                 
    
Les%20r%C3%A8gles%20de%20diffusionConditions%20d'utilisationMentions%20l%C3%A9galesLe%20blog%20des%20artistes