Une victime de plus??

Roman Polanski : une nouvelle actrice l’ac­cuse de l’avoir violée quand elle avait 15 ans






 La liste des femmes accu­sant Roman Polanski d’avoir abusé d’elles vient de s’al­lon­ger. Une actrice alle­mande affirme que le cinéaste l’a violée lorsqu’elle était âgée de 15 ans.
 

Les accu­sa­tions conti­nuent de s’ac­cu­mu­ler à l’en­contre de Roman Polanski. Le cinéaste est aussi connu pour ses films que pour l’ac­cu­sa­tion de viol sur mineure qui pèse sur lui depuis quatre décen­nies. Une accu­sa­tion qui n’est pas la seule à peser sur le cinéaste. En 2010, Char­lotte Lewis disait avoir été abusée par le réali­sa­teur, elle avait été rejointe en août 2017 par une troi­sième femme, Robin M., affir­mant qu’il l’avait " sexuel­le­ment abusée " en 1973 , alors qu’elle était âgée de 16 ans.

 

Une quatrième victime suppo­sée vient de s’ex­pri­mer. Le New York Times révèle que Renate Langer, une actrice alle­mande, a révélé à la police suisse que Roman Polanski l’au­rait violée en février 1972, alors qu’elle était âgée de 15 ans. Selon ses décla­ra­tions, l’an­cienne comé­dienne, qui a aujourd’­hui 61 ans, aurait expliqué que le réali­sa­teur l’au­rait violée dans la maison qu’il possède à Gstaad. À l’époque, elle étudiait au lycée et travaillait en paral­lèle pour une agence de mannequi­nat. Repé­rée par Roman Polanski, il l’avait invi­tée dans son chalet suisse car il lui avait dit vouloir lui faire passer une audi­tion pour un film. Selon ses décla­ra­tions, elle s’y était rendue avec l’ac­cord de ses parents, et c’est dans sa chambre à coucher que Roman Polanski aurait abusé d’elle.

L’ado­les­cente était repar­tie en Alle­magne le lende­main, gardant le silence sur ce qui lui serait arrivé, afin de proté­ger ses parents.

cinéaste qui se serait excusé de ce qui était arrivé et lui aurait offert un rôle dans son film Quoi??, sorti en France en mars 1973. Après lui avoir assuré que cette colla­bo­ra­tion serait pure­ment profes­sion­nelle, elle avait accepté l’offre du cinéaste.

Le tour­nage se serait déroulé sans encombres ni compor­te­ment déplacé de la part de Roman Polanski, jusqu’à cette nuit où Renate Langer affirme qu’il serait entré dans l’ap­par­te­ment qu’elle parta­geait avec d’autres acteurs du film et qu’il l’au­rait violée. de nouveau  

Les forces de police de la ville de St Gallen ont confirmé avoir enre­gis­tré le témoi­gnage de Renate Langer le 26 septembre dernier. Dans un email qu’elle a reçu de leur part, la police suisse lui indique que la possi­bi­lité de pour­suivre ou non en justice Roman Polanski sera étudiée.

La Suisse n’ap­plique aucun délai de pres­crip­tion dans les affaires d’abus sexuels sur enfant, mais se montre réti­cente à pour­suivre sur des cas remon­tant à de nombreuses années. C’est juste­ment en raison de cette absence de délai de pres­crip­tion que Renate Langer a fait le choix de porter plainte, ainsi que le fait que ses parents soient récem­ment décé­dés, libé­rant ainsi sa parole : « Ma mère aurait eu une crise cardiaque. Je me sentais honteuse, gênée, perdue et seule. » N’ayant plus à proté­ger ses parents, la victime suppo­sée a donc choisi de parler.

 


 

 Les%20clips%20vid%C3%A9os
     

              
    Urlagogo - Cinéma    Annuaire web      
                 
    
Les%20r%C3%A8gles%20de%20diffusionConditions%20d'utilisationMentions%20l%C3%A9galesLe%20blog%20des%20artistes