Justin Bieber : son mana­ger se confie sur « la période sombre » du chan­teur





 de nombreux déboires. Scoo­ter Braun, son mana­ger, a essayé de l'épau­ler comme il le pouvait dans cette véri­table traver­sée de « l'enfer ».
 
 

C'est avec sa coupe de cheveux impec­cable et sa bouille trop mignonne que Justin Bieber a été révélé au grand public alors qu'il n'était qu'un ado. Sa décla­ra­tion d'amour à son Baby avait fait fondre les coeurs et son image de petit ami idéal avait conquis la planète entière. Mais voilà, le blon­di­net au sourire angé­lique a fini par gran­dir… Il a d'abord fait ses premiers tatouages avant de commen­cer les grosses bêtises.

Après quelques boulettes, tout a vrai­ment dérapé en janvier 2014. Âgé de seule­ment 20 ans, le chan­teur avait été arrêté par la police suite à une course sauvage lancée dans les rues de Miami. Inter­pellé pour conduite sous l'emprise de drogue ou d'alcool, il avait offert au monde le meilleur mugshot de tous les temps.

Si on pensait que ce (court) passage par la case prison allait direc­te­ment le calmer, Justin Bieber a enchaîné les déboires et les scan­dales. Une période très diffi­cile que n'a pas su gérer son mana­ger, Scoo­ter Braun.
 
Dans une inter­view pour Le Wall Street Jour­nal Maga­zine, il a confié que la situa­tion avait été « bien pire que ce que les gens pensaient » et il se sent en partie respon­sable. Quand il l'a rencon­tré, il avait promis à ce jeune artiste de 13 ans qu'il ne l'aban­don­ne­rait « jamais ». Une promesse qu'il n'a pas su tenir dans cette spirale infer­nale, « Je l'ai laissé tombé jour après jour. Nous vivions un enfer car il était dans une période très sombre ». « Moi, j'ai des incon­vé­nients et d'autres ont de vrais problèmes. Les miens me semblent impor­tants, mais en fait ils ne le sont pas. Ce n'est pas une ques­tion de vie ou de mort. Les affaires de Justin sont allées telle­ment loin qu'elles sont deve­nues des problèmes. », a-t-il expliqué.

Et ces « problèmes » ont même fini par dégra­der leur jolie compli­cité des débuts, «  Notre rela­tion a souf­fert mais j'ai commencé à apprendre des choses qui ont fait de moi un homme meilleur. Quand Justin a eu besoin de se remettre sur les bons rails, j'ai fait tout mon possible pour être solide et deve­nir la personne sur laquelle il pour­rait comp­ter ». Scoo­ter Braun l'a donc aidé à remon­ter la pente quand d'autres lui disaient de l'aban­don­ner car il était « fini ». Et il a bien fait, la situa­tion s'est apai­sée petit à petit. Même si Le Wall Street Jour­nal Maga­zin, il l'a fait avant tout pour son bien-être et pour se concen­trer sur sa foi. Un chemin beau­coup plus lumi­neux.

 

 

 Les%20clips%20vid%C3%A9os
     

              
    Urlagogo - Cinéma    Annuaire web      
                 
    
Les%20r%C3%A8gles%20de%20diffusionConditions%20d'utilisationMentions%20l%C3%A9galesLe%20blog%20des%20artistes