« J'aurais pu me tuer dans l'esca­lier »
VIDEO Patrick Sébas­tien donne de ses nouvelles après son acci­dent






 Patrick Sébas­tien va mieux. Dans une vidéo, il s’est confié sur son acci­dent domes­tique qui aurait pu lui coûter la vie. 

Le 19 juillet dernier, grosse frayeur pour les fans de Patrick Sébas­tien. L’ani­ma­teur du Plus grand caba­ret du monde sur France 2 a dû annu­ler ses galas suite à une chute. « Acci­dent domes­­tique. Frac­­ture de la clavi­­cule. Rendez-vous en août pour les galas. Ne vous inquié­­tez pas, le moral est bon ! », avait-il annoncé sur Twit­ter.

Il y a quelques jours, sa femme Natha­lie avait donné de ses nouvelles à Télé Star : « Tout dépen­­dra des image­­ries du 16 août. Mais il pourra peut-être assu­­rer deux spec­­tacles les 24 et 26 août. Ce sont les méde­­cins qui tran­­che­­ront.  » Pour le moment, c’est donc le repos forcé pour l’in­ter­prète du Petit bonhomme en mousse, impa­tient de refaire retour­ner ses serviettes avec ses fans.

Ce mercredi 16 août, Patrick Sébas­tien a donné encore de ses nouvelles mais de vive voix. Sur sa chaîne YouTube, dans une vidéo bapti­sée « Le Bilan de santé », l’ani­ma­teur s’est exprimé au sujet de son acci­dent. « Je n’ai pas été hospi­ta­lisé d’ur­gence. Je ne suis pas malade. Simple­ment, il y a un mois j’ai eu ce qu’on appelle un acci­dent domes­tique. Je suis tombé lour­de­ment, très lour­de­ment dans des esca­liers en dur », a-t-il expliqué en préci­sant qu’en plus de sa frac­ture de la clavi­cule, il avait « une collec­tion d’hé­ma­tomes assez impres­sion­nante ».

S’il se remet encore du choc, Patrick Sébas­tien a une bonne nouvelle pour fans qui pour­ront très bien­tôt le revoir sur scène. « Je voulais vous dire que tout ça se remet tout douce­ment, que j’ai encore un petit scan­ner à passer pour être bien certain que je peux reprendre mes acti­vi­tés. Mais je vais reprendre mes acti­vi­tés (…) Ça va très bien », a-t-il assuré en affir­mant qu’il repar­tait en tour­née dès le 24 août à Narbonne.

Patrick Sébas­tien en a égale­ment profité pour annon­cer la sortie d’un nouveau livre, Le bonheur n’est pas inter­dit (à paraître en octobre), qu’il venait d’ache­ver avant sa grosse chute. « Dans ce livre, je disais qu’il fallait rela­ti­vi­ser. Cet acci­dent est arrivé comme pour me dire : “tu l’as écrit et bien main­te­nant applique-le?!“ Et donc effec­ti­ve­ment, j’ai rela­ti­visé. Je me suis dit que même si j’ai beau­coup souf­fert que je l’ai échappé belle parce que j’au­rai pu me tuer dans l’es­ca­lier », a confié le présen­ta­teur, pressé de reprendre du service.

Patrick Sébas­tien s'excuse pour son émis­sion ratée, Le Grand Burlesque


 



 Patrick Sébas­tien présen­tait hier sa toute nouvelle émis­sion sur France 2, Le Grand Burlesque. Le programme n'a pas fait l'unani­mité et s'est fait dézin­guer sur les réseaux sociaux. 

C'est chaud, comme le chan­tait Patrick Sébas­tien. Le présen­ta­teur de France 2 a dévoilé enfin hier soir Le Grand Burlesque, sa mysté­rieuse nouvelle émis­sion. En effet, il n'avait pas voulu dévoi­ler le concept avant la diffu­sion. Il avait juste lâché quelques infor­ma­tions sur le plateau de Cyril Hanouna. En gros, il y aurait des humo­ristes peu connus, des sketchs, des paro­dies et même une bataille de tarte à la crème avec tout le public.

Si l'anima­teur s'est montré très enthou­siaste pour ce programme, ce n'est pas le cas des inter­nautes. Sur Twit­ter, les réac­tions ont été

nombreuses hier soir et elles n'étaient pas toujours très flat­teuses: « Daube », « malaise », « naufrage ». Sur le site du Pari­sien, pas mieux, on parle d'une émis­sion « d'une puis­sante vulga­rité et animée avec une éner­gie de kermesse de fin d'année avant destruc­tion de l'établis­se­ment ». Bref, les blagues de Patrick Sébas­tien et de sa bande n'ont pas fait rire tout le monde.

Le Grand Burlesque est d'ailleurs arrivé troi­sième dans le clas­se­ment des audiences des émis­sions du samedi soir, derrière Cassandre sur France 3 et Les Cerveaux sur TF1. Une décep­tion pour Patrick Sébas­tien qui a lui aussi pris son clavier ce matin pour s'expri­mer sur Twit­ter. « J'ai essayé. Je me suis planté. Je suis le seul respon­sable. Je m'asso­cie à la jouis­sance de ceux qui ne m'aiment pas », a-t-il écrit, un peu amer. Puis, il a ajouté: « Je m'excuse auprès de ceux qui m'aiment bien. » L'échec, ça arrive à tout le monde, même le petit bonhomme en mousse passe son temps à rater le plon­geoir.


 


 
                                     

Les%20clips%20vid%C3%A9os
       

     
   
  

Urlagogo - Cinéma    Annuaire web 
 
Les%20r%C3%A8gles%20de%20diffusionConditions%20d'utilisationMentions%20l%C3%A9galesLe%20blog%20des%20artistes