« Je préfère pleu­rer dans mon coin »


 
Mort de Johnny Hally­day : pourquoi l'absence de Jacques Dutronc à l'hommage popu­laire n'était pas une surprise








 Alors que de nombreuses person­na­li­tés étaient réunies pour l'hommage popu­laire rendu à Johnny Hally­day, Jacques Dutronc a brillé par son absence. Pour­tant, le chan­teur avait prévenu quelques jours plus tôt qu'il ne vien­drait pas aux obsèques de son grand ami. 
 

Johnny Hally­day s’est éteint dans la nuit du 5 au 6 décembre. Une dispa­ri­tion tragique qui a plongé les amis de la star et les fans dans le désar­roi le plus total. Et parmi les fidèles alliés du chan­teur, on retrouve Jacques Dutronc. Les deux compères avaient récem­ment parti­cipé ensemble, accom­pa­gné d'Eddy Mitchell, à la tour­née Les vieilles canailles. Une tour­née évène­ment qui avait rencon­tré un franc succès auprès du public. Malgré la mala­die, Johnny Hally­day avait fait preuve de beau­coup de courage et s'était montré plus battant que jamais.

Quelques jours seule­ment avant la dispa­ri­tion de Johnny Hally­day, Jacques Dutronc s’était confié dans TV Mag : « Il repré­sente beau­coup pour moi. Le passé, le présent et le futur. Je lui ai toujours dit : 'Tu as été, tu es et tu seras quoi qu'il arrive le meilleur.' C'est une partie de ma vie. À l'époque, j'étais déjà très admi­ra­tif de Johnny Hally­day. Il ne faisait aucun doute qu'une grande carrière s'offrait à lui. Il ne pouvait faire que ça?! » C'est en évoquant la mala­die de son ami que Jacques Dutronc avait déjà prévenu son absence à ce qu'on imagine être son hommage ou son enter­re­ment : « Le courage qu'il a eu, ce mec, pour assu­rer un mois et demi de tour­née. Et il a assuré en plus. Il a une incroyable volonté. Je lui tire mon chapeau?! Mais, s'il arrive quelque chose, je préfère pleu­rer dans mon coin, je ne veux pas qu'on me voie. Il y a des profes­sion­nels pour ça et je n'en fais pas partie. » Il s'était malgré tout exprimé quelques jours plus tard en confiant au micro de RTL : « j'ai perdu mon frère ».

Si Jacques Dutronc n'a donc pas assisté à l'hommage popu­laire rendu à la star, il a pu comp­ter sur son fils Thomas pour le repré­sen­ter à la Made­laine. Pour Gala, ce dernier avait expliqué comment il a appris la nouvelle : « dans la nuit, en voyant une dépêche tomber sur mon iphone. Je m'y atten­­­dais. Les rumeurs étaient de plus en plus alar­­­mantes. Et Laeti­­­cia avait prévenu mon papa, il y a trois semaines, un mois, que ça n'allait plus… » Le fils de Jacques Dutronc révé­lait aussi être inquiet pour son père: « Et puis ce qui me fait peur avec la dispa­­­ri­­­tion de Johnny, c'est qu'elle me renvoie à celle de mon père, un jour. Et je ne la veux pas… », a-t-il conclu.

 

Jacques Dutronc a arrêté de boire : « une épreuve terrible » à cause de sa nouvelle série






 Jacques Dutronc a révélé qu’il n’avait pas touché à une goutte d’al­cool depuis presque un an. Un défi de taille aux vues des futurs projets de notre Vieille Canaille préfé­rée. 
 
 

Le début d’une nouvelle année arri­vant à grands pas, l’en­vie de prendre des bonnes réso­lu­tions se fait souvent ressen­tir. Une tradi­tion que l’une des plus grandes stars françaises a décidé de suivre à la lettre.

À 74 ans, Jacques Dutronc est un nouvel homme. Le chan­teur – auquel France 3 consacre une soirée spéciale ce vendredi 15 décembre avec la diffu­sion du docu­men­taire Dutronc, la vie malgré lui et du film Van Gogh, de Maurice Pialat, dans lequel il joue le célèbre peintre – a pris une déci­sion radi­cale en tirant un trait sur ses (mauvaises) vieilles addic­tions. C’est en tout cas ce qu’il a confié à nos confrères de TV Maga­zine.

À l’oc­ca­sion du tour­nage de la série Vino, dans laquelle Jacques Dutronc donne la réplique à Gérard Depar­dieu (rien que ça?!), l’heb­do­ma­daire a rencon­tré l’in­ter­prète de l’Oppor­tu­niste pour une inter­view tout en honnê­teté, sur les hauteurs de Monti­cello en Corse.

Inter­rogé au sujet de ce nouveau projet, le grand ami de Johnny Hally­day a révélé qu’il était sobre depuis presque un an : « La série porte sur le vin et je ne bois plus une goutte d’al­cool depuis dix mois?! C’est quand même un handi­cap, une épreuve terri­ble… » Et l’époux volage de Françoise  Hardy de nuan­cer : « Je suis heureux de jouer avec Depar­dieu. On va être Laurel et Hardy tous les deux?! » Comme quoi, de Vieille Canaille à vieux sage, il n’y a qu’un pas.

 





 


 
                                     

Les%20clips%20vid%C3%A9os
       

     
   
  

Urlagogo - Cinéma    Annuaire web 
 
Les%20r%C3%A8gles%20de%20diffusionConditions%20d'utilisationMentions%20l%C3%A9galesLe%20blog%20des%20artistes